Procès-verbal de l’assemblée générale ordinaire du 17 juin 2015.

Le 17 Juin 2015 à 19h – Maison des syndicats – Nantes

Les membres de l’association AIDEDUFA se sont réunis en assemblée générale dans une salle de la Maison des Syndicats, Boulevard de la Prairie aux Ducs, 44000 NANTES, sur convocation afin de délibérer sur l’ordre du jour suivant :

  • Approbation des comptes 2014.
  • Rapport moral
  • Rapport financier
  • Continuation de la construction de l’école de Lavibahiny : classe maternelle
  • Vote du budget pour l’année 2015
  • Renouvellement du bureau
  • Questions diverses

Une feuille de présence a été émargée par les membres de l’association, tant en leur nom personnel que, le cas échéant, en qualité de mandataire.

 

Première résolution – Approbation des comptes

  • Le bilan présente un solde négatif de : 118,64 €
  • Recettes : 17 700,00 €
  • Dépenses : 17 818,64 €
  • Solde : – 118,64 €

L’assemblée générale approuve ledit document tel qu’il lui a été présenté.

Quitus de sa gestion est donné à la trésorière pour l’exercice écoulé.

Cette résolution est adoptée à l’unanimité.

 

Deuxième résolution – Rapport moral

Joël DAVID, Président, présente les réalisations de l’année 2014.

Rentrée des classes :

Comme chaque année, la rentrée des classes s’est bien effectuée grâce à la présence de Monique et de Romualdine, notre amies précieuse qui, tout au long de l’année, veille à la bonne marche d’Aidedufa.

Catherine et Nelly sont venues pendant un mois animer des ateliers pour nos élèves dans l’efficacité et la bonne humeur. Les enfants ont participé avec enthousiasme !

A Farafangana-ville : 134 enfants sont scolarisés dans les différents établissements de la ville (écoles publiques, collège et lycée publics, collèges privés, école ménagère)

A Lavebahiny, (de l’autre côté du fleuve), Dans l’école construite par Aidedufa, il y a 120 élèves inscrits de 5 à 14 ans.

3 instituteurs assurent les cours : 1 pris en charge par Aidedufa, le 2ème par les parents d’élèves (salaire complété par Aidedufa) et le 3ème par le CISCO. (Ministère de l’Education Nationale)

 

Constructions :

Des sanitaires ont été construits en dur sur le terrain C.S.D. (Centre Sophie David)

Des sanitaires en dur ont également été construits à l’école de Lavebahiny

La visite médicale annuelle traditionnelle a eu lieu en septembre 2014 dans le « centre Sophie David » avec le Docteur Max, médecin malgache et le concours précieux de Monique.

Rituelle pesée et passage sous la toise, test d’acuité visuelle.

Certains enfants ont été dirigés vers l’hôpital d’Amabatoabo où une équipe espagnole de chirurgiens, d’ophtalmologistes et de pédiatres consultent et opèrent pendant 15 jours.

 

Le cyclone de janvier :

Le dernier cyclone a généré une crue très importante du fleuve et une trentaine de maisons de bénéficiaires d’Aidedufa ont été inondées et partiellement détruites.

L’association a acheté des matériaux pour leur reconstruction pour un montant de 700 €.

 

Troisième résolution : projets en cours

1-    Extension de l’école de Lavebahiny pour bénéficier d’une classe pour les petits (grande section de maternelle).

 

2-   Installation de pompes à eau sur les 2 terrains : CSD et école LVBHN.

Ces pompes –système déjà expérimenté par Lionel Gallou- seraient installées par le constructeur qui procèdera également à la formation de jeunes pour l’entretien et la pose des pompes.

Les frais de voyage seront pris en charge par Aidedufa.

Ces projets seraient financés en partie par la subvention demandée à la Ville de Nantes.

Ces projets sont adoptés à l’unanimité.

 

Quatrième résolution – Budget prévisionnel 2015

Le budget prévisionnel pour 2015 est présenté et commenté par Adeline Kesteman trésorière.

Ce budget est adopté à l’unanimité.

 

Cinquième résolution – Renouvellement du bureau

Les membres du bureau sont reconduits dans leurs fonctions à l’unanimité.

  • Président : Joël DAVID
  • Vice-Présidentes : Dominique DAVID – Monique Bachelier.
  • Trésorière : Adeline KESTEMAN
  • Secrétaire : Catherine CHESNE.

 

QUESTIONS DIVERSES.

Catherine Leroux a constaté lors de son dernier séjour que l’Alliance Française locale possède des livres qui ne sont guère consultés. Elle propose d’accompagner les enfants à la bibliothèque pour améliorer leur connaissance du français.

Un projet d’atelier d’artisanat pour les femmes (tissage de nattes, broderie..) pourrait être développé.

Aucune autre question n’étant à l’ordre du jour et personne ne demandant plus la parole, la séance est levée à 21 heures.

 

Le Président & la Secrétaire.

 

0 Comments

Rapport des activités d’Aidedufa 2014-2015

Association AIDEDUFA – Février 2015.

Chers ami(e)s, marraines, parrains et donateurs,

Le début de l’année 2015 a été le théâtre de graves inondations causées par la tempête tropicale « Chedza ».

Farafangana a subi de lourds dégâts : la quasi-totalité des habitations a été endommagé. Nous avons dû reconstruire 25 maisons en urgence car les familles ont été hébergées dans les écoles de Farafangana dans des conditions difficiles.

Transport des branches de ravenala

Transport des branches de ravenala pour la réfection des maisons sinistrées

 

Nous avons distribué du riz aux familles bénéficiaires d’Aidedufa, les aides gouvernementales étant insuffisantes.

Sommaire :

  • La rentrée.
  • La santé.
  • L’école de Lavibahiny.
  • Situation sociale.

La rentrée

230 enfants scolarisés à la rentrée d’octobre 2014 (y compris les 150 enfants scolarisés à l’école de Lavibahiny).

Très bonne rentrée, rondement menée sous le contrôle de Romualdine,notre « référente » et dévouée amie. Monique Bachelier, comme chaque année, a montré son efficacité.

Catherine Leroux et Nelly Guégan, également présentes à la rentrée, sont venues apporter leur compétence et leur enthousiasme auprès des enfants ravis de cette bouffée de « culture française ». Merci Mesdames et quand vous voudrez pour un prochain séjour chez nous.

Distribution des fournitures scolaires

Distribution des fournitures scolaires

Comme chaque année, il a fallu racheter des cartables. Romualdine a réparé et confectionné les blouses. Nous avons acheté les fournitures scolaires –cahiers et matériel- répartis selon les listes de la dizaine d’établissements scolaires de Farafangana.

 

La Santé

La visite médicale annuelle avec le Docteur Max a eu lieu dans le bâtiment « Centre Sophie David ».

visite médicale annuelle avec le Docteur Max.

La visite médicale annuelle avec le Docteur Max.

Bon état de santé général. Le souci majeur : les dents cariées impossible à faire soigner à Farafangana faute de dentiste équipé. Un comble pour une ville de 50 000 habitants.

Les familles des enfants parrainés bénéficient toujours de l’assistance médicale par Aidedufa, y compris parfois les soins chirurgicaux.

 

Les constructions

Grâce à la subvention accordée par la Fondation de G.O.D.F. nous avons construit ;

Des sanitaires en dur près du bâtiment C.S.D.

preau-finition-WC-ecole-Lavibahiny-madagascar

Un préau et la finition des WC de l’école de Lavibahiny

Un préau et la finition des WC de l’école de Lavibahiny (village où habite Joël, accessible seulement par pirogue à 1 heure de la ville de Farafangana.

ecole-des-enfants-Lavibahiny-madagascar ecole-des-enfants-Lavibahiny-farafangana

L’école de Lavibahiny

150 enfants sont maintenant scolarisés depuis la construction de l’école en semi-dur par Aidedufa en 2013.

L’école a été offerte à l’Education Nationale qui a nommé et rémunère un directeur qui a la charge des CP1 et CP2.

Deux autres instituteurs sont rémunérés :

Zaka, en charge des CM1, CM2, en totalité par Aidedufa,

Aurélien, en charge des CE1, CE2, moitié par Aidedufa et moitié par les parents d’élèves.

école de Lavibahiny vue d’avion

école de Lavibahiny vue d’avion

Situation sociale

Le nouveau gouvernement a renoué les relations avec les Etats bailleurs ce qui permet d’espérer une amélioration des conditions de vie de la population.

La tâche est ardue après la déliquescence des cinq dernières années.

0 Comments

Procès-verbal de l’assemblée générale ordinaire du 16 juin 2014

PV de l’assemblée générale ordinaire du 16 juin 2014 à 19 H.

Les membres de l’association AIDEDUFA se sont réunis en assemblée générale dans une salle de la Maison des Syndicats, Boulevard de la Prairie aux Ducs, 44000 NANTES, sur convocation afin de délibérer sur l’ordre du jour suivant :

  • Approbation des comptes 2013
  • Rapport moral
  • Rapport financier
  • Vote de construction d’’une classe supplémentaire pour l’école de Lavibahiny
  • Vote du budget pour l’année 2014
  • Renouvellement du bureau
  • Questions diverses

Une feuille de présence a été émargée par les membres de l’association, tant en leur nom personnel que, le cas échéant, en qualité de mandataire.

 

PREMIERE RESOLUTION – APPROBATION DES COMPTES

  • Le bilan présente un solde positif de : 5 254,84€
    • Recettes : 21 620,00 €
    • Dépenses : 16 365,16 €
    • Solde : 5 254,84 €

L’assemblée générale approuve ledit document tel qu’il lui a été présenté .
Quitus de sa gestion est donné à la trésorière pour l’exercice écoulé.
Cette résolution est adoptée à l’unanimité.

 

repartition-recettes-2013

 

repartition-depenses-2013

 

detail-scolarite-2013

 

DEUXIEME RESOLUTION – RAPPORT MORAL

Joël DAVID, Président, présente les réalisations de l’année 2013.
La rentrée des classes s’est bien effectuée :

A Farafangana-ville : 128 enfants sont scolarisés dans les différents établissements de la ville (écoles publiques, collège et lycée publics, collèges privés, école ménagère)

A Lavebahiny, (de l’autre côté du fleuve), Aidedufa a construit une petite école consistant en :

  • Un bâtiment en semi-dur de 12/5m posé sur plots de béton
  • Structure de bois carrés, toit en tôles, plancher en eucalyptus, murs en écorces de ravelana.

Ce bâtiment a été divisé en 3 classes (CP, CE1-CE2, CM1-CM2)
A la rentrée, l’école a accueilli 95 élèves.

C’est une école publique avec 3 instituteurs et toutes les démarches ont été effectuées pour la prise en charge administrative par l’état malgache. Les classes sont assurées par :

  • Un maître pris en charge par la DREN (Direction régional de l’Education Nationale)
  • Un maître rémunéré par AIDEDUFA.
  • Un maître rémunéré par les parents d’élèves. Ce qui se fait dans les autres écoles publiques et appelés maîtres FRAM (associations de parents d’élèves). Le montant du salaire mensuel est de 100 000 ariary (35€), la part de chacune des 40 familles s’élève à 2 500 Ar (0,85€) c’est apparemment difficile à réunir pour certaines familles et Aidedufa prend en charge le complément !

Deux maisons traditionnelles ont été construites pour loger les deux nouveaux instituteurs.
La visite médicale annuelle traditionnelle a eu lieu les 28 et 29 septembre 2013 dans le « centre Sophie David » avec le Docteur Max, un jeune médecin malgache et le concours précieux de Monique.

Rituelle pesée et passage sous la toise, test d’acuité visuelle.

Certains enfants ont été dirigés vers l’hôpital d’Amabatoabo où une équipe espagnole de chirurgiens, d’ophtalmologistes et de pédiatres consultent et opèrent pendant 15 jours.

Orientation au CHR (hôpital local) pour les tests d’Emmel (dépistage de la drépanocytose) bilans sanguins et tests de dépistage du paludisme.

 

TROISIEME RESOLUTION – PROJETS EN COURS

A.  Sur le site de Lavibhiny, 150 enfants entre 5 et 14 ans, sont potentiellement scolarisables et notre projet actuel consiste en :

  • Extension de la classe de CP sur 4m pour permettre l’accueil de 50 enfants.
  • Aménagement de cette extension avec tables et bancs fabriqués par l’association.
  • Un préau de 30m2 couvert en raty (feuilles de ravenala) qui permettrait aux enfants de s’abriter du soleil ou de la pluie pendant les récréations.
  • Une pompe pour apporter l’eau dans les sanitaires, avec fosse septique, prévus en dur et couverts en tôle .
  • Du matériel pédagogique pour les instituteurs : bureaux, armoires, livres de maître etc..
  • Ce projet va pouvoir être réalisé dans le courant de l’année 2014 grâce à la généreuse subvention (5200 €) que nous a accordé la Fondation du G.O.D.F. que nous remercions chaleureusement.

B.  Sur le site « Centre Sophie David », il est prévu de réaliser un bloc sanitaire comprenant WC et douches.

C.  Nous nous réjouissons de l’arrivée en septembre de deux nouvelles intervenantes : Nelly et Catherine qui vont seconder Monique pour la rentrée des classes et animer des jeux éducatifs avec les enfants.
Ces projets sont adoptés à l’unanimité.

 

QUATRIEME RESOLUTION – BUDGET PREVISIONNEL 2014

Le budget prévisionnel pour 2014 est présenté et commenté par Adeline Kesteman trésorière.
Ce budget est adopté à l’unanimité.

 

CINQUIEME RESOLUTION – RENOUVELLEMENT DU BUREAU

Les membres du bureau sont reconduits dans leurs fonctions à l’unanimité.

  • Président : Joël DAVID
  • Vice-Présidentes : Dominique DAVID – Monique Bachelier
  • Trésorière : Adeline KESTEMAN
  • Secrétaire : Catherine CHESNE

QUESTIONS DIVERSES

Il est suggéré de procéder à la plantation d’arbres dans la cour de l’école de lavibahiny. Sans remettre en cause la construction du préau, cette suggestion fait l’unanimité.

Aucune autre question n’étant à l’ordre du jour et personne ne demandant plus la parole, la séance est levée à 21 heures.

0 Comments

Rentrée scolaire 2013-2014

Le nombre total des élèves pris en charge par AIDEDUFA s’élève à 224 : 129 à Anosinakoho et 95 à Lavibahiny.

Les 129 élèves d’Anosinakoho sont répartis sur 4 écoles primaires publiques (EPP) et 4 écoles privées, en CEG et lycées de Farafangana :

Des résultats :

  • 7 élèves  de 3ème ont passé leur brevet des collèges avec  succès et poursuivent leur scolarité en seconde.
  • 1er bachelier ; Boris a obtenu son baccalauréat. Il rentre au centre de formation pour instituteur. Pour l’encourager, AIDEDUFA s’engage à le prendre en charge le temps de sa formation.
  • Abandons : 2 élèves ont quitté le système scolaire (6ème à 16ans et 4ème à 18ans)
  • Redoublants : 15 élèves en privé et 12 en public. La plupart des redoublements se situent en classe de CE

Cette année, l’UNICEF a fourni à toutes les écoles publiques des kits scolaires:

  • 3 cahiers de 50 pages, 1 stylo bleu, 1 crayon de bois + taille crayon, gomme et une boîte de crayons de couleurs.

Nous avons donc bénéficié de 120 kits pour l’école de Lavibahiny, une économie importante sur notre budget fournitures scolaires.

Lavibahiny

Le projet de l’an dernier, « une école pour Lavibahiny », s’est concrétisé, non sans mal. Le recrutement de 2 enseignants et un certain nombre de tracasseries d’ordre administratif… mais finalement tout était opérationnel au moment de la rentrée des classes.

Lavibahiny et Andréleba ont leur école (3 classes) : construction avec des matériaux locaux, toit en ravenala (palmes) sur un terrain de 1500 m2. Plusieurs tonnes de gros cailloux ont été nécessaires pour les fondations de l’école et du préau …. Les parents d’élèves ont transporté les pierres d’une rive à l’autre et ont participé à la construction de l’école.

Ecole d'enfants à madagascar

Les parents ont donc été partie prenante dans le projet. Ils ont formé un bureau de parents d’élèves, cotisés pour l’achat du terrain. Ils en ont fait don à la commune de Farafangana dont ils sont rattachés administrativement. L’école devient alors une école publique  avec un instituteur pris en charge par le ZAP (Zone d’animation pédagogique).

L’aménagement des classes s’est fait par étape : tables/bancs pour les élèves, bureau de maître, tableaux… armoires en fabrication au moment de la rentrée.

Enfants de l'école en classe à Farafangana - Madagascar

Les parents se sont mobilisés pour rendre le terrain praticable et se chargeront de clôturer. Juste pour situer ; l’école est à 100 m. de la mer.

AIDEDUFA continue d’assurer le salaire de Zaka, l’instituteur. Le 2ème instituteur sera pris en charge par la DREN (Direction Régionale de l’Education Nationale) et le 3ème par les parents d’élèves. Ce qui se fait généralement dans les autres écoles, que nous appelons les maîtres FRAM (association de parents). Mais nous allons vite nous heurter aux difficultés de paiement vu le contexte. L’idée serait que ce salaire soit pris en charge par notre association. Dans nos relations amicales, certains sont prêts à cotiser pour ce salaire.

Depuis un an, un instituteur à la retraite, maitrisant le français, renforce et forme l’équipe enseignante. Rappelons que l’enseignement se fait simultanément en malgache et en français et depuis la malgachisation entre 1972 et 1990, les enseignants ne maîtrisent pas vraiment le français.

120 élèves sont potentiellement scolarisables entre 5 ans et 14 ans, mais en réalité 95 sont inscrits du CP1 au CM2. Nous envisageons à la rentrée 2014 d’ouvrir une classe de pré scolaire/jardin d’enfants pour les 4/5 ans, ce qui implique une extension de l’école.

 

La Santé

La visite médicale annuelle a eu lieu les 28 et 29 septembre au «  Centre Sophie David » avec le Dr Max  comme l’année dernière. Ce fut un réel plaisir de travailler à nouveau avec lui.

Lors de cette visite médicale, le Dr Max a délivré des messages de prévention, d’hygiène, de conduite à tenir  auprès dans les familles.

135 enfants ont été examinés. Une trentaine d’entre eux ont été orientés vers la consultation (chirurgie,  médecine,  ophtalmologie  ou pédiatrie) d’une équipe espagnole présente à Farafangana pour 15 jours début octobre. Des examens divers et bilans  sanguins ont été prescrits (suspicion de drépanocytose).

Cette année, grâce au test d’acuité visuelle, nous avons pu évaluer la vision des enfants. Dans l’ensemble les enfants ont une bonne vue. C’est un souhait, car il n’y a pas d’opticien sur Farafangana. Les ophtalmologistes de l’équipe espagnole pouvaient prescrire des lunettes mais l’opticien au plus près est à 200 km…

Suite à cette visite, nous avons également relevé 1/3 des  enfants qui nécessitaient de soins dentaires. Malheureusement, ce sont les mêmes enfants qu’en septembre 2012 et de nouveaux jeunes enfants… C’est un problème récurrent ; les soins dentaires n’existent pas faute de matériel… Etapes : la carie, la dent tombe ou  est arrachée.

 

La Cantine

Le programme du PAM (Programme Alimentaire Mondial) est suspendu. Farafangana n’est pas dans les priorités, donc pas de cantine au sein de l’association. En revanche les enfants du JE/CP1 et préscolaire/CP1 de l’EPP continueront à bénéficier de la cantine de Ste Marie pour une trentaine  d’entre eux (prise en charge par Aidedufa).

Monique

0 Comments

Nouvelles d’AIDEDUFA – Janvier 2013.

De retour de Madagascar, je vous adresse un petit aperçu du déroulement des actions qui sont menées et… des projets que nous envisageons.

 

SCOLARITE

A Farafangana ville, l’association regroupe 39 familles qui totalisent environ 220 enfants.

105 sont scolarisés, soit dans les écoles et collèges publics de la ville, soit au collège privé de Ste Marie.

Les résultats sont très variables mais, même pour ceux qui peinent à récolter de bonnes notes, le gain est considérable si on réalise que le fait d’assister aux cours régulièrement les aide à se stabiliser et à acquérir au moins quelques rudiments en lecture et calcul.

Les voici tous réunis devant notre nouveau bâtiment qui sert de salle de réunion et de classe.

La-classe-enfants-aidedufa-2012

Sur les villages de lavibahiny et Andraleby de l’autre côté du fleuve, nous continuons à scolariser les enfants et les cours ont toujours lieu dans l’ancienne église désaffectée.

Zaka, l’instituteur, se partage entre environ 70 enfants en pré-scolaire, CP et CE1 et CE2.

La-classe-enfants-aidedufa-2012

Vous pouvez constater que les enfants sont assis par terre ce qui n’est pas la position idéale pour travailler ! Nous souhaitons pouvoir commander bientôt des tables et des bancs dès que nous aurons le budget nécessaire.

Zaka part en canot d’Andraleby le matin avec quelques écoliers du village pour traverser un bras de fleuve jusqu’à l’école.

 bateau-fleuve-aidedufa-2012

Les grands de CM1 et CM2 traversent le fleuve avec Joël sur le trimaran (qui sert aussi d’autobus pour les femmes qui vont au marché vendre leur pêche), ils sont scolarisés dans notre nouveau bâtiment.

Le-bateau-aidedufa-2012

Grâce à Corinne qui a fait une merveilleuse collecte de cirés et de K-ways, une bonne partie de nos petits écoliers sont maintenant à l’abri des grosses pluies tropicales et peuvent ainsi éviter les bronchites qui sont nombreuses en période de pluie.

Les-kaways-aidedufa-2012

Notre nouveau bâtiment qui s’appelle, bien sûr, « Centre Sophie David » est maintenant opérationnel pour recevoir les écoliers et les réunions de parents. Dès que possible, nous installerons une cantine pour les enfants. La cuisine est prête dans le bâtiment mais il reste à programmer l’achat du riz et le salaire des cuisinières….

Joël distribue déjà du riz aux familles les plus nécessiteuses. Le riz est la nourriture de base, la ration quotidienne pour une personne est d’environ 300 grammes et le kilo coûte 40 centimes. Beaucoup de ces familles vivent avec moins d’un euro par jour et certaines mamans ont donc bien du mal à rassasier tous leurs enfants.

coucher-soleil-farafangana-madagascar

Comme vous le voyez, nous avons encore plein de projets et, grâce à vous tous, nous espérons les mener à bien.

Un grand merci et tous nos souhaits de bonne et heureuse année.

 

Catherine

0 Comments

Rentrée scolaire 2012-2013

La rentrée s’est effectuée en 2 temps cette année ; le 2 octobre en secteur privé et le 9 octobre en secteur public.
Certains élèves ont abandonné le système scolaire : 8 élèves entre le CM2 et la 3ème.

Les redoublants sont nombreux cette année ; 27 élèves à Ste Marie et 12 en secteur public. 10 élèves redoublants de Ste Marie ont intégré le secteur public et 8 bons élèves du secteur public ont intégré Ste Marie. Nous allons pouvoir mettre en place cette année le soutien scolaire pour ces enfants en difficultés.

Les effectifs de cette rentrée scolaire :

  • 77 élèves au secteur privé à Sainte Marie et ND de Confiance du jardin d’enfants à la 3ème + 1 élève à l’école ménagère
  • 4 élèves au secteur privé à Saint Vincent de Paul de la 3ème à la terminale
  • 38 élèves à l’EPP, école public du préscolaire au CM2
  • 12 au CEG, collège d’enseignement général public

Après réflexion sur le devenir des CM1, l’association a proposé aux parents de scolariser 8 élèves dans le nouveau bâtiment « Villa Capricorne », tous les matins avec Joslin comme instituteur recruté par Aidedufa pour le soutien scolaire. Il n’y avait pas d’autre alternative, sinon l’arrêt de la scolarité pour ces élèves. Cette proposition s’adresse à 4 filles et 4 garçons qui prendront la navette de l’association tous les matins à 7h 30 et celle du retour à 12h 30 du lundi au vendredi, une opportunité pour ces enfants de CM1.

3 autres enfants de LVBNY ont pu intégrer l’EPP à Farafangana, ces enfants pouvant être hébergés dans de la famille ; L’association a pris en charge les frais de scolarité et les fournitures scolaires.

Les demandes d’aide ne cessent d’augmenter chaque année, mais le nombre de parrains reste constant. Nous avons donc accordé pour une dizaine d’enfants de prendre en charge uniquement leurs fournitures scolaires et les frais généraux en EPP.

Le nouveau bâtiment nous a été pratiquement livré dans les temps, avec quelques finitions à venir. Il reste à être meublé : tables, bancs, chaises et armoire sont en commande. Nous avons ainsi pu organiser la visite médicale  dans ce lieu, la préparation des fournitures scolaires et la réunion des parents bénéficiaires de l’association.

 

Santé

Nous concentrons toujours notre énergie sur l’hygiène et la prévention. Nous avons rappelé aux familles que la santé commençait par une bonne hygiène de vie ; se laver, bien dormir, se brosser les dents, avoir des moustiquaires pour toute la famille…

Tous les 6 mois, l’état effectue une distribution de Mébendazole (antiparasites intestinaux). Ce médicament doit-être pris une fois/trimestre, Aidedufa prenant en charge les 2 autres prises/an. Il est prévu en novembre une distribution de moustiquaires. La dernière ayant eu lieu, il y a 2 ans.

Visite médicale annuelle

Elle a eu lieu le 29 et 30 septembre avec le Dr Max. Après la pesée et la toise, 145 enfants ont été examinés et orientés pour plus d’une dizaine d’entre eux vers une consultation en chirurgie ou pour examens divers et bilans sanguins (suspicion de drépanocytose).

Une équipe de médecins espagnols vient chaque année à Farafangana  en octobre: pédiatres, ophtalmo et gynéco. Nous leur avons adressé quelques enfants.

Suite à cette visite, nous avons également relevé que 47 enfants auraient besoin de soins dentaires (caries ++) et 2 enfants avec un retard de croissance pondérale. (Marie Rose 1 an : 6 kg et Angeline 20mois : 8 kg)

 

Réunion de l’association avec les parents bénéficiaires

Elle a eu lieu le samedi 19 octobre ; tous les parents ont répondu à l’appel.

 

Un petit mot du président : Joël

Rappel des objectifs de l’association, du règlement local établi au début de l’année en présence de Catherine. Il a demandé aux parents d’être vigilants sur la scolarité de leurs enfants, du matériel scolaire (coût de la scolarité de + en + élevé).

La charrette et le pousse pousse de l’association sont à la disposition de bénéficiaires.

Le bâtiment « villa capricorne » : Joslin est nommé responsable de ce local, de l’entretien et de son fonctionnement. Il établira un planning d’entretien du local par les parents d’élèves.

Ce bâtiment servira pour le soutien scolaire, lors des réunions avec les bénéficiaires, de refuge en cas de périodes cycloniques et donc accessoirement de classe cette année pour les 8 CM1 de Lavibahiny.

Soutien scolaire

il s’adressera en priorité aux élèves redoublants et aux enfants qui en feront la demande. Ces élèves seront encadrés par Joslin, responsable de la Villa Capricorne et les élèves bénéficiaires de l’association (de la 3ème à la terminale)

La cantine

Elle ne sera pas opérationnelle cette année dans le bâtiment, mais en revanche les enfants du JE/CP1 et préscolaire/CP1 de l’EPP pourront bénéficier de la cantine de Ste Marie prise en charge par Aidedufa : 25 à30 enfants sont concernés.

Joël a longuement remercié l’équipe de travail, aux 2 temps forts de l’association, à l’organisation de la rentrée scolaire et la visite médicale.

Romualdine

Notre personne de confiance dans le village d’Anosinakoho (Anousnakou)
Elle a relu dans son intégralité le règlement local en français et traduit en malgache. Elle a mis l’accent à nouveau sur le fait de prendre soin du matériel scolaire, des tenues de classe et des cartables. Il a été rappelé que les cartables renouvelés pour les 3/4 des élèves cette année, ne le seront pas l’an prochain. Les blouses et tenues de classe devront être portées uniquement sur les temps d’école.

« Lavibahiny »

En juillet 2009, Sophie avait effectué un recensement, une enquête auprès des familles dans ce village de pêcheur en amont du fleuve Manapatrana (à environ 3,5 km, accessible en pirogue) qui dépend administrativement d’Anosnakoho-ville et composé de trois villages : Andraleba, Ampefinala et Lavibahiny qui sera nommé Anosinakoho-fleuve pour les besoins de son enquête.

Cette enquête avait pour but d’identifier les besoins de la population éloignée de toutes structures administratives, de soins, pas d’école… La priorité de la population fut l’école, d’où cette mise en place de cette classe unique, d’alphabétisation. L’association a donc recruté un instituteur rémunéré par un groupe de personnes de Nantes. La classe a lieu dans un lieu de culte, « l’église » du village.

Suite à cette enquête, c’est la 4ème année de scolarité. Le nombre de demande d’enfants à scolariser est croissant. La 1ère année, 35 enfants de 5 à 8 ans scolarisés, l’an dernier 70 et cette année 87 enfants de 5 à 13 ans. Il nous a donc paru nécessaire de renouveler cette enquête auprès des familles, afin d’évaluer les besoins au niveau de la scolarité.

Avec Zaka, l’instituteur, je suis allée à la rencontre de chaque famille dans leur maison. Notre enquête s’appuie sur le document de Sophie comme fil conducteur et quelques conseils de Joël. Nous avons été bien accueillis. Les questions portaient sur les conditions de vie de la famille, de la maternité (elles accouchent pratiquement toutes au village avec une accoucheuse), de leur activité, principalement la pêche en mer pour les hommes et dans le fleuve pour les femmes. Ce sont les femmes qui vont vendre le poisson au marché de Farafangana. Ils vivent aussi d’un peu d’agriculture.

L’association s’est dotée d’un trimaran (une grande barque munie de 2 grands flotteurs) pouvant transporter une vingtaine de personnes (don de la mairie de Farafangana). Cet outil à changé la vie de ce village. La traversée se fait en 15/20mn alors qu’en pirogue il fallait plus d’une heure sans compter les risques liés au mauvais temps. Les femmes peuvent aller au marché tous les jours vendre leur poisson et revenir avec quelques denrées de première nécessité. Cette navette fonctionne tous les jours de la semaine avec Joël comme capitaine et Biro comme coéquipier : départ à 8 heures et retour à 13heures.

Quelques chiffres en attendant le document qui fera état de cette enquête :

  • 410 habitants dont 218 enfants de – de 15 ans, 41 entre 15 et 20ans.
  • 4 à 12 ans : 120 enfants
  • 0 à 3 ans : 76 enfants
  • 12 femmes seules avec enfants (divorcées ou veuves)
  • 114 Analphabètes adultes, dont 24 entre 13 et 19 ans (un certain abandonne la scolarité à 11/12 ans après 1 an ou 2 de classe pour la pêche)
  • Absence de moustiquaires dans beaucoup de foyers

Monique Bachelier

0 Comments

Procès-verbal de l’Assemblée Générale Ordinaire du 25 juin 2012

Les membres de l’Association AIDEDUFA se sont réunis en assemblée générale à la salle de l’Egalité, 6 Boulevard Léon Jouhaux – 44000 à Nantes, sur convocation, afin de délibérer sur l’ordre du jour suivant :

  • Approbation des comptes 2011 – Rapport financier
  • Rapport moral
  • Vote des projets de construction 2012-2013 (château d’eau, pompe, sanitaires, panneaux solaires)
  • Vote du budget pour l’année 2012
  • Renouvellement du bureau

Une feuille de présence a été émargée par les membres de l’association, tant en leur nom personnel que, le cas échéant, en qualité de mandataire.

Sur 77 adhérents AIDEDUFA, 29 sont présents ou représentés, l’assemblée peut donc valablement délibérer.

 

PREMIÈRE RÉSOLUTION – APPROBATION DES COMPTES 2011

Le bilan présente un solde positif de : 9 710,35 €

  • Recettes : 24 348,66
  • Dépenses : 14 638,31
  • Solde : 9 710,35

L’assemblée générale approuve le dit document tel qu’il lui a été présenté (annexé au présent PV)

Quitus de sa gestion est donné à la trésorière pour l’exercice écoulé.

Cette résolution est adoptée à l’unanimité.

 

DEUXIÈME RÉSOLUTION – RAPPORT MORAL

Joël DAVID, Président, présente les réalisations de l’année 2011.

La digue en bordure du terrain, fortement endommagée par les crues a été consolidée par l’apport de   tonnes de gros blocs de roches convoyés et installés par les hommes bénéficiaires AIDEDUFA ;

 

Plusieurs maisons de bénéficiaires ont du être remises en état : Toitures refaites,

Aménagement de cuisines séparées de la case pour améliorer la santé des occupants (la fumée dégagée en permanence pendant la longue cuisson du riz est nocive pour les bronches).

 

– Des microcrédits ont été consentis par l’Association à certaines femmes pour leur permettre d’acheter des matières premières

(fruits- légumes, poissons, bois de construction) qu’elles revendent au marché.

Les remboursements s’effectuent régulièrement.

 

Le bâtiment « Villa Capricorne » est en cours de construction.

Edifié en semi-dur pour une surface de  55 m², il comprend :

  1. Une grande salle
  2. Une cuisine avec cheminée – évacuation des eaux usées.

Le devis s’élève à : 17 315 €. L’achèvement est prévu pour août 2012.

 

Les enfants sont scolarisés.

  • A Farafangana ville : 79 enfants dans le privé. 51 enfants dans le public.
  • A Lavibahiny : 71 enfants avec un instituteur rémunéré par AIDEDUFA.

 

Santé : Tous les soins sont désormais assurés par le petit hôpital d’Ambatoabo  qui regroupe un médecin, une infirmerie, une pharmacie (éventuellement un bloc opératoire pour les petites interventions). Les dépenses de santé sont ainsi mieux maîtrisées.

 

– Transport : La mairie de Farafangana a confié à Aidedufa un trimaran à moteur de 10m qui permet de transporter les femmes de Lavibahiny vers le marché de la ville pour vendre leur pêche.

Les éléments de ce rapport ont été illustrés par un diaporama de photos prises par Joël.

 

TROISIÈME RÉSOLUTION – PROJETS POUR 2012-2013

Le bâtiment « Villa Capricorne » achevé, il doit être aménagé afin d’être tout à fait fonctionnel.

Il est prévu :

  • La construction d’un château d’eau avec pompe pour l’alimentation en eau
  • Des panneaux solaires et un raccordement à la Jirama (EDF locale) pour le fonctionnement optimum du soutien scolaire après la classe
  • Un bloc sanitaire
  • La continuation de la consolidation de la digue

Ces projets sont adoptés à l’unanimité.

 

QUATRIÈME RÉSOLUTION – BUDGET PRÉVISIONNEL 2012

Le budget prévisionnel pour 2012 est présenté et commenté par Adeline Kesteman, trésorière. Il figure en annexe de ce P.V.

Ce budget est adopté à l’unanimité.

 

CINQUIÈME RÉSOLUTION – RENOUVELLEMENT DU BUREAU

Les membres du bureau sont reconduits dans leurs fonctions à l’unanimité :

  • Président : Joël DAVID
  • Vice-Présidente : Dominique DAVID
  • Trésorière : Adeline Kesteman
  • Secrétaire : Catherine Chesné.

Aucune autre question n’étant à l’ordre du jour et personne ne demandant plus la parole, la séance est levée à 20 heures.

Le 25 juin 2012 à 18h30

0 Comments

Rentrée des classes 2011/2012 AIDEDUFA

La rentrée a eu lieu le 4 octobre après quelques jours de préparation active ; achats de 130 cartables, de toutes les fournitures scolaires. Cela représente juste pour les cahiers, près de 1500 cahiers répartis dans ces cartables de la maternelle à la terminale. Gilbert (bénéficiaire et salarié d’AIDEDUFA), interlocuteur principal entre les établissements scolaires et AIDEDUFA a géré les stocks de fournitures scolaires et les inscriptions pour l’ensemble de ces établissements privés et publics.

201 élèves inscrits

  • 79 élèves sont scolarisés dans le privé
  • 51 élèves dans le public
  • la classe de 71 enfants à Lavibahiny
  • 102 élèves scolarisés en écoles primaires (publiques- privées confondues)
  • 71  élèves de la maternelle au cours élémentaire (CP-CE) avec un instituteur rémunéré par AIDEDUFA à Lavibahiny (l’autre côté du fleuve)
  • 25 collégiens (11 à Ste-Marie, 2 à St Vincent de Paul et 13 au CEG public)
  • 2 lycéens ; Sonita en Seconde et Boris en 1ère à St Vincent de Paul.

Prérentrée :

Dès 7h 3O, les enfants et les familles sont sur « le pied de guerre », c’est l’effervescence autour du TamTam. Les enfants s’amusent, rient au bord du fleuve en attendant le moment où chacun va prendre place dans le Tam Tam. Ils  sont impatients de récupérer leur cartable neuf, (Il a fallu tous les changer vu les conditions de vie et le climat).

La salle est enfin prête pour les accueillir, c’est la ruée sur les bancs, ils se serrent pour faire un peu de place au petit copain. Ce sont principalement les mamans qui les accompagnent avec le petit dernier dans le dos ou au sein.

Petit mot d’accueil de Joël (président d’AIDEDUFA) aux familles et présentation :

Monique, venue donner un petit coup de main pour cette rentrée, le Dr Claude et Gilbert, Romualdine, la « maman » de tous ces enfants, et sans oublier de nommer Sophie.

Tenues pour l’école :

Romualdine  s’est chargée de toutes les tenues, (blouses, short, jupe), les remettre en état ou en confectionner de nouvelles. Elle connait toutes les familles bénéficiaires, vit à leur côté. C’est elle aussi qui nous signale les nouvelles familles nécessiteuses. Elle a rappelé aux familles de veiller à ce chacun prenne soin de leur tenue, qu’au moindre incident de venir la voir pour réparer.

Remise des cartables

Tout un rituel ; chaque écolier, collégien, lycéen est appelé par Gilbert pour la remise du cartable. Il commence par les lycéens pour finir avec le jardin d’enfants. Ensuite passage obligé avec le sourire, devant notre photographe, Monsieur Joël, le cartable sur les bras comme une offrande.

Les livres :

Les élèves fonctionnent pratiquement sans livre, pas du tout au collège et au lycée (sauf un dictionnaire pour quelques collégiens et quelques bibles). Ils travaillent sur cahier, recopient tous leurs cours. Nous avons fait l’achat d’un certain nombre de livres de lecture pour les classes primaires de Sainte Marie. Il est indispensable de les recouvrir, si nous voulons qu’ils resservent l’année suivante. Certains nous sont retournés dans un état … toujours lié aux conditions de vie de ces familles. Au moment de la rentrée, nous avons passé 4 jours à remettre en état les livres, de renforcer les angles des livres neufs avant de les recouvrir, en adoptant la méthode de Sophie.

Une nouvelle organisation sera mise en place en fin d’année scolaire ;

•    Récupérer les livres dès la fin de l’année scolaire afin que nous soyons opérationnels dès la rentrée (remise en état des livres et nouvelle commande).

Nouveaux élèves scolarisés :

Romualdine a recensé 13 nouvelles familles dont 22 enfants nécessitant une prise en charge par AIDEDUFA sur le plan scolarité…..de nouveaux enfants à parrainer. Ces élèves sont scolarisés à l’école publique essentiellement en préscolaire et CP. Ces enfants seront également pris en charge médicalement hors famille.

 

Santé :

Une équipe de médecins espagnols, ophtalmologiste, gynécologue et chirurgien sont venus  en mission à Farafangana pour 10 jours.

Nous avons adressé 5 enfants à la consultation d’ophtalmologie :

Jean Michel 1O ans, Felety 8 ans, Juliot 10 ans, Ferlin 10 ans et Noëline  6 ans qui porte des lunettes à présent. Problème de strabisme pour les autres enfants, mais pas d’intervention envisagée pour l’instant.

Visite médicale avec le Dr Claude :

Elle s’est déroulée sur le week end du 15/16 septembre au Tam Tam pour les 55 familles : poids-taille de tous les enfants scolarisés ou non (17 petits frères ou sœurs) et des parents présents. Gilbert et Joël se sont chargés de la pesée et des mensurations. Romualdine et Monique relevaient les données de ces 190 personnes pour les archiver.
Les familles ont été ensuite vues en consultation par le Dr Claude. Si problème particulier la personne est orientée dans un 2ème temps au cabinet du Dr Claude.

Fomba en hommage à Sophie :

En hommage à Sophie et en présence de toutes les familles bénéficiaires d’AIDEDUFA, Joël a fait sacrifier un zébu avec tout le cérémonial et rituels. L’animal est arrivé à 7h, résigné, pas de beuglement, semblait attendre son heure pour la circonstance. Moment émouvant pour Joël pendant cette « cérémonie ». Tout va très vite après le sacrifice de la bête, les experts en boucherie la débitent en une soixantaine de parts. Chaque famille est repartie avec une portion de zébu et un  sachet de friandises.

Formation adulte :

La chambre de commerce de Farafangana s’est adressée à une ONG allemande pour le financement d’une formation adulte en menuiserie.
Cette formation se déroulera sur 10 mois à raison de 2 jours par semaine, s’adressant à des adultes sans limite d’âge, mais ayant des aptitudes à cette formation. Joël compte proposer quelques  bénéficiaires qui ont déjà un contact avec le bois.

Petit problème pour les matheux et les enfants:

Soit un petit train entre Fianarantsoa (prononcer Fiananrantsou) et Manakara. Sachant que celui-ci met 12 heures pour faire 175 kms, s’arrête dans 17 gares, fait une pose pour les vasahas photographes et s’engouffre dans 48 tunnels. Quelle est l’âge de la locomotive et accessoirement celui des rails ?

Une balade à ne pas manquer dans tous les cas.

0 Comments

« Apsara » le livre de Sophie David-Guilloux

Mars 2000, une nantaise, Sophie David-Guilloux débarque à Farafangana, côte sud-est de Madagascar. Une immersion programmée de longue date avec son mari et leur fils adoptif, malgache d’origine.
Auprès d’une population malmenée par son histoire, son caractère entier et altruiste suscite curiosité, respect et parfois aussi suspicion, voire jalousies. Costumière dans l’entreprise familiale puis, régisseuse à la librairie du Musée des Beaux-arts de Nantes, Sophie se revendique artisane.

L’entreprise de pêche créée dès leur arrivée à Farafangana, une petite ville bien enclavée, fait découvrir à toute la famille des joies simples mais aussi les difficultés de survie au quotidien de ces pêcheurs et pêcheuses malgaches.

Couverture du livre "Apsara"Sophie devient vite « Maman Sophie » à qui on vient tout demander, scolarité, soins médicaux, demarches administratives… En majorité analphabète, le petit peuple de Farafangana a trouvé en elle une aide précieuse.

Lorsqu’elle quitte ce monde en mars 2010, elle laisse derrière elle une solide organisation basée sur les parrainages et les dons. Son mari s’efforce de perpétuer son œuvre en compagnie du bon Docteur Claude Ravelojaona et de tous les parents bénéficiaires de l’association AiDeDuFa (Aide au Développement Durable à Farafangana).

  • Format : 150 x 210 mm, 316 pages avec photos couleurs, sur offset 80 grs
  • Couverture quadrie avec pelliculage, sur couché 300 gr
  • Dos carré collé

 

Téléchargez le bon de commande

Le bon de commande est à adresser à:
Association Aidedufa, 3 rue d’Erlon, 44000 Nantes – France

Joindre un chèque de 25 € (par exemplaire) à l’ordre de : Association Aidedufa

→ Possibilité d’envoi par la Poste ( 2,50 € )
→ A retirer à : Aidedufa Association, 3 rue d’Erlon, 44000 Nantes – France

 

0 Comments

Le projet de la villa capricorne 2011

Projet de construction de bâtiments sur le terrain dit «  Villa Capricorne »

Le chantier va démarrer fin mars 2011 à la fin de la période cyclonique

Un terrain de 4000m² situé à proximité du quartier ciblé (Anosinakoho-Ville) mis à notre disposition par la mairie de Farafangana nous permet d’envisager la construction de bâtiments destinés à l’accueil des bénéficiaires.

Ces nouveaux bâtiments comprendront :

  • Une grande salle polyvalente pour soutien scolaire, cantine, visite médicale, réunions.
  • Une cuisine
  • Un bloc sanitaire.
  • Un château d’eau

Réfection d’une digue et construction d’une seconde.

La priorité étant la digue (gabion) qui sera édifiée intégralement par les bénéficiaires avec l’aide des opérateurs économiques de Farafangana ainsi que le camion de la commune pour le transport des matériaux.

Alimentation en énergie

Le projet comprend aussi l’édification d’un château d’eau, associé à une pompe électrique alimentée par des panneaux solaires.

L’électricité de l’ensemble du projet sera fournie par des panneaux solaires.

Ces éléments ont été chiffrés et font partie du budget prévisionnel.

Soutenez-nous! Faites un don

A/ Construction de trois corps de bâtiment, sur plots de 0,60m.

Un bâtiment en semi-dur de 15m sur 3,50m destiné :

  • Cantine scolaire
  • Réunion des bénéficiaires
  • Soutien scolaire
  • Petit logement des encadrants extérieurs
  • Accueil des visites médicales
  • Artisanat (tissage de nattes)

Ce bâtiment sera doté de panneaux solaires et d’un château d’eau, avec une pompe à eau solaire.

Une cuisine de 5x5m en semi-dur

Un bloc sanitaire

B/ Réfection et aménagement de digues de protection contre la montée des eaux.

Achat de blocs de roche et grillage – transport par camion et main d’œuvre.

C/ Jardin potager communautaire.

Jardin potager communautaire

D/ Vues du projet « villa Capricorne »

Masse projet

Vue d’ensemble

Grand Bâtiment

Bloc sanitaire

Bâtiment cuisine

Cotes grand bâtiment

Cotes bloc sanitaire

0 Comments